En lisant le titre de cet article vous êtes en train de vous dire: « non mais elle débarque celle-là? » Et bien on peut dire ça, oui! Je pensais que le démaquillage à l’huile n’était pas pour moi et bien, je me trompais!

Melvita-Nectar-de-roses

Depuis des années, je me démaquille au lait. Je suis passée par une longue période de démaquillage à l’eau micellaire puis je suis revenue au lait. J’ai commencé par me démaquiller au lait car c’est ce que ma mère faisait. Après tout, ce sont nos mères qui nous montrent les premiers gestes beauté… Pour autant, le lait ne me plaisait pas plus que cela et surtout à l’époque, je le trouvais trop riche pour ma peau. C’était avant de connaitre la réelle fonction d’un tonique après le lait…

Comme je vous l’écrivais plus haut, j’ai ensuite opté pour le démaquillage à l’eau micellaire. Ça me correspondait plus (peau sensible, mixte à grasse). L’inconvénient, c’est que tout le paquet de coton démaquillant y passait! J’ai arrêté car je trouvais que ce n’était pas efficace pour retirer correctement mon maquillage et ma peau tiraillait après.

Je n’ai jamais été attirée par l’huile démaquillante pour la simple et bonne raison que je pensais que cela convenait aux peaux sèches mais pas à la mienne. Comme il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, j’ai décidé de tester. J’ai d’abord commencé avec le beurre démaquillant de The Body Shop. C’est un baume qui chauffé au contact de la peau se transforme en huile. Et bien, ce n’est pas gras du tout puisque ça se rince! Actuellement, j’utilise l’huile lactée démaquillante de Melvita. Elle est très bien. Bon, elle sent la rose et c’est assez particulier comme odeur, il faut s’y habituer. La sensation lors du démaquillage est tellement agréable et c’est franchement efficace. J’utilise une à deux pompes en fonction du maquillage que je porte (chargé ou pas). Pour les yeux, je masse bien les cils avec et le mascara waterproof se dissout en un clin d’œil! Je pulvérise ensuite mon eau thermale d’Avène et je rince avec une gant de toilette chaud.

Ma peau est d’une telle douceur ensuite absolument pas grasse. C’est tellement agréable et confortable. Je suis fan. En plus, il y a un petit côté bon pour la nature puisqu’on n’a plus besoin de cotons démaquillants. Moins de déchets! Je dois quand même vous avouer que les soirs de flemmes j’utilise encore du lait démaquillant…

Côté prix : 15.20 €  les 145 ml. C’est un très bon rapport qualité/prix et avec deux pompes pour tout le visage, c’est assez économique.

Et vous, vous vous démaquillez comment?

Publicités